Souvenirs d'hier et d' aujourd'hui

21 avril, 2008

le ville d’oran

Classé sous pas de veine — rimadrean @ 11:30

Je n’avais jamais vu un grand paquebot comme ça, surtout plein de trouffions certains étaient tristes, d’autres vraiment très gais par les nombreuses bières qu’ils avaient absorbées mais ils n’en pensaient pas moins.
Il y avait les marins qui essayaient de vendre leur couchette pour que les gars dorment bien. Moi j’ai refusé, nous avions des chaises longues et ça nous suffisait largement. De toutes les façons, je dors même sur un tas de cailloux.
Dix-neuf heures en bateau ça fait long et c’est un peu barbouillant ! Sur le matin nous apercevions Alger un peu soulagé de pouvoir enfin trouver le plancher des vaches car on en avait marre du tangage. Tous les soldats, avec leur paquetage à l’épaule, leurs yeux grands ouverts pour essayer de tout voir, descendaient en file indienne sur le quai. Je n’avais pas aimé ce que j’avais vu en descendant de la passerelle du navire. Pourtant je ne suis pas fermier, il y avait des vaches qui venaient de France, elles devaient être là depuis plusieurs jours, elles meuglaient et perdaient leur lait sur le bitume, c’était écoeurant de laisser ces pauvres bêtes en attente d’être transportées ailleurs. Ils nous ont trouvé des chambres à lits superposés au D-I-M où l’amiral Darlan fut assassiné en 1942. Le lendemain matin, nous sommes allés à la piqûre contre la jaunisse dont j’ai fait l’impasse, je voyais les gars qui revenaient en boitant. Je me suis inscrit et je suis passé par derrière »pas de piquouse !». Il s’est avéré que j’avais raison la plupart de mes copains ont eu la jaunisse et moi rien. J’aurais dû me faire piquer, au moins je serais allé en convalescence, j’ai essayé de l’avoir en mangeant des sardines chaudes mais rien à faire.

Association "Pourquoi Pas" |
LA CRINIERE de KOUMAC |
Force Ouvrière Cordier-Lapeyre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CSF MEINAU - confédération ...
| château de l'Isle
| Oiseaux à Séné Morbihan