Souvenirs d'hier et d' aujourd'hui

21 avril, 2008

le papier d’argent

Classé sous papier d'argent — rimadrean @ 10:09

Un jour de bombardement où il y avait le ciel rempli d’avions, très hauts. Je me souviens, on entendait la « d c a « c’est comme ça que l’appelait mon grand père. Noimage00062.jpgus regardions par la fenêtre les gens eux étaient dans les caves grand père ne voulait pas il disait, « je ne veux pas être enterré vivant » alors naturellement je ne le voulais pas non plus. On voyait pleins de petites explosions ça faisait un vrai feu d’artifice bruit sourd et continuel. Parfois il y avait quelques petits éclats qui tapaient sur le toit et dans les gouttières, quand ça tapait trop, mon grand père fermait les volets. On s’asseyait à la table il cherchait à la T.S.F. les ondes alliées pour essayer d’écouter, les messages, et pourtant interdit d’écouter les nouvelles
sauf la propagande frisé. Pour passer le temps on jouait aux cartes, ou à tous les jeux qui pouvaient me distraire. Il me parlait beaucoup car il s’apercevait qu’à chaque grand boum j’avais peur malgré mes rires, à chaque fois je sursautais, il fallait me parler. C’est là que j’ai commencé à apprendre l’heure, avec sa grosse pendule et son réveil. J’aimais bien, car il me faisait tourner les aiguilles, à chaque fois que j’avais la bonne réponse j’avais droit à un sucre. Il m’avait déjà appris à compter jusqu’à vingt et là on oubliait complètement les bombardements. Le jour par temps clair, on voyait dans le ciel des espèces de ballons que nous appelions ça des saucisses ou des bananes; ils en avaient la formes. Un matin de très bonne heure, un énorme bruit dans la cour les gens se précipitaient à leur fenêtre, personne n’osait sortir de chez soi. Il y avait un gros paquet au milieu de cette cour, tout le monde avait peur que ça explose, pendant plus d’une heure mon grand père faisait un pas en avant un pas en arrière. Enfin il se décida, arrive à coté il dit ce n’est que des lamelles de papier d’argent. Alors les locataires descendaient et beaucoup de parlotes ! Je le savais j’en étais sur ! Une personne dit, » mais ! C’est du papier d’argent pour que les moteurs soient silencieux, et ils s’en défont pour s’alléger puis repartent plus vite pour ne pas être descendu. » Vous savez nous avons joué longtemps avec ce papier d’argent, mon grand père en a pris pour faire peur aux oiseaux, il les accrochait aux arbres fruitiers.

Association "Pourquoi Pas" |
LA CRINIERE de KOUMAC |
Force Ouvrière Cordier-Lapeyre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CSF MEINAU - confédération ...
| château de l'Isle
| Oiseaux à Séné Morbihan