Souvenirs d'hier et d' aujourd'hui

20 avril, 2008

la danse des frappes

Classé sous moueh pas sur — rimadrean @ 23:27

Une histoire aussi à ne pas mettre n’importe qui dans la confidence. Il est deux heures du matin mon père criait frappant à la porte, ma mère lui ouvre. On le voit tout débraillé, la tète en sang et énervé’ blanc comme un cachet d’aspirine, il fonce directement vers le lit lève le matelas, sort un chiffon le déroule et un pistolet et un chargeur apparaissent. Tout en le rentrant dans la poignée, il disait à ma mère je vais les faire danser, cette bande de(pourringue) à dix contre moi, ils vont me le payé. Ma mère affolée ne fait pas l’imbécile, tu en sorts! Lui! ( j’en ai rien à foutre), il descend les escaliers quatre à quatre il arrive dans le bas des Gobelins. Ils n’étaient pas dix mais ils étaient que trois, il y avait quand même déséquilibre.
Il la rétablissait avec un flingue. Il arrive prés d’eux, ils se mettent à rire en le voyant, l’un deux s’approche, il sort à ce la moment son ami, je ne suis plus seul et maintenant vous allez danser et il se met à tirer à ras de leurs cannes et je vous pris de croire qu’ils dansaient, maintenant barrez- vous ne revenez jamais dans le coin tout en tirant dans tous sens, les mecs ont décampé à toute vapeur des vrais locos. Mon père qui soit disant a été blessé dans son honneur qui était soulagé. Il avait une belle humeur, il était gai et à nous il faisait des grimaces pour nous faire rire tout en racontant ses exploits à ma mère

Association "Pourquoi Pas" |
LA CRINIERE de KOUMAC |
Force Ouvrière Cordier-Lapeyre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CSF MEINAU - confédération ...
| château de l'Isle
| Oiseaux à Séné Morbihan