Souvenirs d'hier et d' aujourd'hui

21 avril, 2008

enfin nous partons

Classé sous les saoulots — rimadrean @ 11:42

Vraiment nous n’avons pas eu de chance cette fois le mois de février avait vingt- neuf jours, enfin nous voilà arrivé à Alger, nous prenons le bateau ville d’Oran. Nous montons dans le bateau, mais cette fois ci les yeux brillaient la tète relevée le sourire nous rentrons en France, les gars je crois qu’ils ont appris à boire, beaucoup de bouteilles de bière dans tous les coins et les mecs qui allaient au refile par dessus bord nous apprenions des choses en bien comme en mal quand nous sommes en groupe. Les copains des campagnes nous apprenaient, et nous se croyant plus malin on rigolaient de leur accent mais il y a encore des choses que l’on a gardé sûrement que pour eux c’est la même chose.
Les grosses vagues je ne suis pas très rassuré, des bretons étaient avec moi. Ils rigolaient de me voir la tète penchée à l’extérieur , j’avoue mon estomac n’était pas très clair, la peur que l’on crie un estomac à la mer. Ils m’ont donné un breuvage qui était très fort et très sucré, après cela m’avait requinqué, je n’ai jamais su ce qu’ils m’avaient fait boire. Je n’ai pas beaucoup dormi, de toute manière nous étions très énervés. Aussitôt qu’un soldat voyait une lumière, il criait Marseille et c’était toujours quand nous venions de nous endormir, tout le monde se levait pour voir et pendant une heure les jurons.
Le moment était arrivé, au loin des lumières! Des vrais, des dizaines de lumières des milliers! On devinait des maisons et pourtant nous étions loin. Encore deux heures et nous allons toucher terre, les plus longues heures de notre vie. Il y en qui n’ont rien vu et ne verront pas l’arrivée à Marseille, ils étaient pleins comme des bourris.

Association "Pourquoi Pas" |
LA CRINIERE de KOUMAC |
Force Ouvrière Cordier-Lapeyre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CSF MEINAU - confédération ...
| château de l'Isle
| Oiseaux à Séné Morbihan