Souvenirs d'hier et d' aujourd'hui

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

20 septembre, 2008

Il fallait trouver autre chose

Classé sous la demerde — rimadrean @ 12:17

 Je ne supporte plus, les boîtes de conserve, les vendre une par une, elles me sortent par le nez. D’ailleurs il va falloir que l’on retrouve le sourire, la joie de vivre pour les enfants il faut montrer l’exemple. Les soucis on ne les montaient pas mais nous en avions à la pelle, il fallait que ça change. Plus un rond, nous avons trouvé une opportunité pour être gardien et gardienne, donc nous acceptions ce travail. Nous devions trouver des sous, j’ai trouvé une  idée, c’était de vendre ma voiture,mais on l’avait volé. J’ai donc déclaré ma voiture volée à mon assurance, car je devais être remboursé un mois après.  Je l’avais garé sur le boulevard extérieur devant une caserne de flics, c’était la meilleur manière de ne pas la retrouver.
Chaque jour de passé était une aubaine de se faire rembourser. Je crois que notre chance était venue, nous avions mis notre appartement en vente, la chance du mois c’est fou quand même. Nous recevons une lettre de l’assurance la voiture nous était remboursé et dans la même semaine nous étions appelé pour signé la vente de notre appartement. Pendant trois ans nous avons beaucoup économisé, ce qui était chouette on élevait les enfants avec nous, nous étions toujours à la maison pour eux. Josiane faisait de la couture en plus de son travail c’est la qu’elle a appris son métier. Moi je vidais les poubelles et lavais les couloirs, je faisais  aussi les encaissements des loyers .enfin j’en avais soupé des locataires. J’avais une idée je voulais travailler au centre administratif car c’était une planque extra. Les circonstances me sourirent, l’ancien gardien s’en allait   il avait des  ennuis de couple, c’est ce qui a été la cause de son départ. Je ne peux pas m’étendre la dessus et la méchanceté des gens, de son collègue qui son responsable de son départ. Je fus appelé par le syndic du centre pour prendre la fonction de responsable la est parti mon sérieux. Quelques temps après Josiane fut embauché avec sa sœur comme couturière. Le jour est arrivé ou les voitures comme on dit « se sont rangées »avec deux enfants il fallait ça. Maintenant je devais modeler mon travail et mes supérieurs à ma façon ,pour avoir
la paix.

Nous, nous organisions comme » un seul homme «   Josiane allait travailler à l’extérieur et moi toujours la pour la rentrée de l’école pour les enfants avec un œil sur eux comme je le voulais sans en avoir l’air. Nous avions décidé Josiane et moi d’aller voir et visiter des maisons de campagne peu être à acheter. Pour commencer nous lisions sur le journal les petites annonces chaque jour avec nos commentaires c’était un rêve que je voulais réaliser. On  voulait être chez nous tous les quatre, pas avoir besoin des uns et des autres et se lever le matin quand on veut traîner si ça nous chante.  Par contre nous étions bien reçu chez les parents et chez la famille blanquet.  Maintenant nous sommes quatre c’était plus difficile surtout que Jean était très malade, il avait du mal  avec Carole qui pleurait à tout bout de chant. En  plus je pourrais recevoir mes parents, les amis. 013.jpg

Association "Pourquoi Pas" |
LA CRINIERE de KOUMAC |
Force Ouvrière Cordier-Lapeyre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CSF MEINAU - confédération ...
| château de l'Isle
| Oiseaux à Séné Morbihan